Montreuil : Réunion sur les conditions d’hébergement du foyer Rochebrune

dans Alexis Corbière, Nos parlementaires

Le député insoumis Alexis Corbière s’est réuni ce jour les résidents du foyer d’accueil des migrants Rochebrune, les responsables du gestionnaire du foyer, Coallia, ainsi que le Maire de Montreuil Patrice Bessac et des élus municipaux.

 

Le député s’était rendu une première fois, en juillet 2018, à la rencontre des résidents du foyer. Il avait, suite à cette visite, interpellé Coallia, gestionnaire de l’établissement, sur la situation intolérable dans laquelle vivent plusieurs centaines de personnes dans ce bâtiment, inauguré en 1969.

Ces femmes et ces hommes vivent dans des conditions insalubres : l’eau chaude est coupée régulièrement (à ce jour cela fait un mois qu’il n’y a plus que de l’eau froide), tout comme le chauffage (même en plein hiver !). De nombreuses fuites d’eau et la présence de cafards achèvent de détériorer le quotidien des résidents.  Ce sont environ 1000 personnes qui s’entassent dans les chambres, dont la capacité initialement prévue était de 410. Certains résidents dorment même dans les couloirs, du fait du manque de place.

Depuis 2016, les représentants des résidents ont envoyé plusieurs courriers d’alerte sur leurs conditions d’hébergement à Coallia, ainsi que diverses demandes de rendez-vous. Le gestionnaire leur avait promis que des travaux seraient réalisés. Depuis cette promesse, ce fut silence radio.

Après plusieurs mois de relances de la part du député Alexis Corbière pour que cette rencontre puisse avoir lieu, elle s’est finalement déroulée aujourd’hui. Ce fut l’occasion de faire d’utiles mises au point et, pour les résidents, d’exprimer leur colère et leur sentiment d’abandon vis-à-vis de leur gestionnaire. Pour l’un d’eux, habitant à Rochebrune depuis 18 ans, « Coallia est injoignable et ferme les yeux. Trop c’est trop, Coallia nous tourne le dos ».

 

Les résidents ne demandent qu’une chose, « vivre dans des conditions dignes ». Ils n’en peuvent plus d’être privés des choses les plus élémentaires : eau, propreté et chauffage. Suite à cette réunion de concertation, Coallia a pris l’engagement de réparer, dans les plus brefs délais, le chauffage ainsi que de rétablir l’eau chaude. Cette deux demandes étaient la priorité des résidents. Enfin, une nouvelle réunion se tiendra, le 6 mars prochain entre les résidents, le directeur régional de Coallia ainsi que d’autres représentants du gestionnaire, pour estimer avec précision quels sont les travaux à réaliser.