MONTREUIL – La citoyenneté au cœur de l’action de la caravane des droits

dans À la une, Actualités, Actualités du mouvement

Alors que les caravanes rurales parcourront la France cet été, les caravanes des droits sociaux et civiques continuent, depuis maintenant 2 ans, d’agir au cœur des quartiers pour créer un lieu d’échange avec les habitant·e·s et réhabiliter les droits citoyens. Deux axes majeurs sont mis en avant lors de ces initiatives insoumises : faire connaître ses droits à chacun·e et encourager la participation aux différentes élections afin de s’engager dans les prises de décisions locales et nationales. 

Le détournement des citoyen·ne·s de la politique observé ses dernières années démontre tout le rejet qui est fait de la classe politique traditionnelle. Ce dégagisme en lien avec les différentes décisions antisociales des gouvernements successifs a provoqué une véritable rupture avec une partie de la population.

La caravane des droits vient en réponse à ses problématiques ; permettre aux citoyen·ne·s de sanctionner le mépris des gouvernants actuels par l’utilisation du « Je vote, ils dégagent » mais aussi dénoncer le discours de l’oligarchie qui voudrait désigner comme des privilégiés les personnes qui souhaitent simplement faire usage de leurs droits sociaux pourtant reconnus par la République.
Au vu du nombre grandissant de personnes qui pourraient en bénéficier mais ne les réclament pas, une simulation est donc proposée par les insoumis·es pour calculer ses droits et par la suite être orienté dans sa démarche. Une action de sensibilisation est également prévue pour les inscriptions sur les listes électorales, démarche parfois inconnue ou trop compliquée.

A Montreuil, les insoumis·es se mobilisent plusieurs samedis par mois dans différents quartiers pour agir sur ces thèmes. Souvent accompagnées par le député de la circonscription Alexis Corbière et/ou les élu·e·s locaux·les de La France insoumise, ils vont à la rencontre des habitant·e·s pour échanger, répondre aux questions, souvent nombreuses, et réorienter vers les services compétents. Pour de nombreux citoyen·e·s la méconnaissance des procédures administratives constitue un frein majeur dans leurs démarches. Une fois le dialogue engagé, les habitant·e·s n’hésitent pas à poser leur question ou à demander de l’aide sur certains sujets où ils rencontrent des difficultés. 

Dans la ville, après le succès des caravanes des droits le 2 juin dans le quartier Jean Moulin puis le samedi 16 juin au cœur de la Cité des Grands Pêchers, le bilan de ces actions reste positif. A chaque caravane ce sont des dizaines d’habitant·e·s qui peuvent être accompagnés gratuitement l’espace d’un instant. Grâce à une communication efficace en amont (porte-à-porte, tractage, communication numérique…) cela permet d’annoncer au mieux la présence des insoumis·es et ainsi multiplier les rencontres. Prochaine étape ? Le 30 juin dans le quartier des Ruffins !